A 12km de Tuléar, Antsokay est  un petit hameau connu pour ses pierres calcaires utilisées pour fabriquer de la chaux vive. C’est là que l’on visite le fameux arboretum d’Antsokay fondé dans les années 1980 par Hermann Petignat, un botaniste suisse.

Le Ceropegia petignatii, succulente de Madagascar – https://bit.ly/2Lz7URq

Après plusieurs expéditions, le botaniste et ses coéquipiers ont découvert et décrit des espèces nouvelles comme le Ceropegia petignatiiCeropegia hermanni ou le Cynanchum petignatii. Près d’un millier d’espèces rares de succulentes, dont plus de 90% sont endémiques au nord-est de Madagascar et la majorité sont des plantes à vertus médicinales.  Quant à la collection d’herbier de l’arboretum, elle est essentiellement composée de plantes rares du sud-ouest de Madagascar, recueillis par la cueillette,  les donations ou les échanges avec des professionnels des herbiers de Madagascar.

 

Aujourd’hui, l’arboretum de 40 ha est un havre pour les plantes menacées par la déforestation et les feux de brousse. Il est membre de Botanic Gardens Conservation International. C’est le lieu idéal pour comprendre la nature dans sa fonction pratique, au service du bien-être de la population et des communautés : une visite extrêmement enrichissante!

La majorité des espèces endémiques du sud-ouest sont présentes dans l’arboretum d’Antsokay – https://bit.ly/2uYkkIx