Enrepreneuriat

Impact Investing : investir sur le social et être rentable

L'impact investing s'oriente vers des projets qui ont une finalité sociale tout en étant rentable (Photos : A Beheloke, les jeunes partent puiser de l'eau à trois heures de route de leur village)

Impact investing : un mécanisme financier qui veut créer des impacts positifs sur le social et l’environnement, tout en générant un retour financier. A Madagascar, la Fondation pour les aires protégées et la biodiversité de Madagascar (FAPBM) est l’une de ces institutions qui mobilisent leurs financements  à travers l’impact investing.

Le Global impact investing network (GIIN) définit l’impact investing comme «les investissements faits dans les entreprises, les organisations et les fonds avec l’intention de générer des impacts environnementaux et sociaux en même temps qu’un rendement financier».  Le mécanisme investit de façon ciblée dans des organisations qui développent des solutions en faveur de l’amélioration de la qualité de vie sans pour autant  renoncer à un rendement financier.

Impact Investing : des solutions durables et rentables

La FAPBM est un exemple concret d’impact investing à Madagascar. La fondation mobilise le quart de son capital, soit 2,25 millions d’euros pour financer des initiatives à impact social et financier au sein des aires protégées. A travers ces allocations, la FAPBM “finance durablement  la conservation de la biodiversité et ses subventions ont des répercussions directes sur plus  de 2 500 000 personnes” souligne la fondation.  En 2018, la conservation de 31 aires protégées bénéficient d’une enveloppe d’un peu moins de 7 milliards Ariary par la fondation, dont les investissements touchent la protection des espèces et de leurs habitats naturels, mais aussi la création d’emplois et de revenus stables et d’un meilleur accès aux droits.

L’impact investing s’oriente vers des projets à finalité sociale/environnementale tout en étant rentable (Photo : A Beheloke, les jeunes partent puiser de l’eau à trois heures de route de leur village)

Ainsi, par exemple, la fondation élargit son investissement vers des initiatives ayant des retombées sociales et économiques : mise à disposition de pirogues en fibre de verre et filets aux normes, appuis aux projets économiques comme la mise en place de cocoteraies et d’orangeraies, l’ apiculture, amélioration de l’accès à l’eau potable, dotation de fournitures scolaires et la subvention de maîtres FRAM d’EPP locales etc.

Impact investing, boosté par les Objectifs de développement durable (ODD)

Aujourd’hui, les encours mondiaux de l’impact investing sont évalués à 250 milliards USD, soit l’équivalent de 1% des encours totaux de l’investissement responsable, mais avec une superbe  progression de plus de 140% en 2016.

Les 17 ODD qui boostent l’imapct investing

Cette progression du mécanisme d’Impact investing s’explique largement par l’adoption des Objectifs de développement durable (ODD) au sein de l’ONU (2015). Ce défi mondial a généré de nouveaux challenges et référentiels, autant pour les entreprises que pour les investisseurs qui souhaitent mettre leurs initiatives ne adéquation avec les ODD. L’on estime que les besoins annuels en financement des ODD sont à hauteur de 2,500 milliards USD.

Le lancement des “Principes pour la finance à impact positif par l’initiative  Finance” par le Programme des Nations-Unies pour l’environnement a par ailleurs orienté les initiatives vers l’impact investing. Aujourd’hui, 6.600 milliards USD sont mobilisés par une vingtaine d’acteurs financiers pour ces initiatives.

Les besoins annuels en financement des ODD sont de 2,500 milliards USD.

Attention cependant à ne pas confondre l’impact investing avec l’investissement socialement responsable (ISR).

Que lire/voir sur l’impact investing ?

Leave a Reply

Theme by Anders Norén

Show Buttons
Hide Buttons