Patrimoine

Antananarivo, une ville qui se réinvente

Mur travaillé avec la technique de l'aérographie

Ils s’évertuent à redonner vie aux quartiers d’Antananarivo, ces lieux et ces rendez-vous inattendus qui sont sortis de l’ombre. Expositions éphémères, street art, musée, jeux traditionnels, jardins : Antananarivo s’autorise quelques subtiles mais très jolies transformations. A côté des incontournables sites du patrimoine tananarivien, d’autres lieux ouvrent leurs portes.

Antananarivo a son musée de la photographie

Le musée de la photographie  a établit ses quartiers dans l’ancienne résidence des maires d’Antananarivo à Anjohy.  Il possède 5 000 photographies classées en périodes et en thèmes, dont les plus anciennes datent de 1850.  Petit plus : le musée a un petit café et un joli jardin, excellent lieu pour se ressourcer et replonger dans le passé. A visiter absolument.

Le musée de la photographie, dans l’ancienne résidence des maires d’Antananarivo.

Antananarivo et son street art

Le street art tananarivien. Véritable travail de création qui redonne vie aux murs et aux quartiers d’Antananarivo, charnière artistique entre la cité d’hier et celle d’aujourd’hui. Rina est l’un de ces artistes . Il utilise l’aérographie pour travailler ses œuvres, une technique initialement appliquée dans la peinture sur carrosserie. Son travail est un mariage étonnant entre l’art urbain et une certaine poésie qui ne laisse pas indifférent. A voir, au quartier d’Andohalo devant la maison Laborde.

Rina, artiste peintre, utilise la technique de l’aérographie

Un mur ressuscité par Rina, face à la maison Laborde

Mur travaillé avec la technique de l’aérographie

Autre petit chef d’oeuvre, au gré des promenades tananariviennes : ce lavoir communautaire du quartier d’Antanimena, revisité par des artistes pour un look très original et dynamique.  Bravo.

Le magnifique lavoir communautaire d’Antanimena

Où la lessive se fait dans une oeuvre d’art

Antananarivo et ses rendez-vous éphémères

Le jardin d’Antananirenina remet au goût du jour le traditionnel fanorona, à taille humaine. Il s’agit d’un passionnant jeu de stratégie qui, le temps d’une partie, crée une petite communauté solidaire : les uns jouent, les autres commentent.

Partie de fanorona au jardin d’Antaninarenina

A l’occasion de célébrations ou de commémorations, il arrive que des expositions éphémères, des concerts improvisés animent les ruelles et les quartiers, le temps d’une journée ou d’un flash mob.

Exposition éphémère dans les ruelles d’Antaninandro

Happening de Hira Gasy organisé par Wake Up Madagascar ,  une troupe de chanteurs traditionnels et les passants

Antananarivo et sa vitrine d’agriculture urbaine

La pépinière communale d’Antanimena. Vitrine de l’agriculture urbaine de la capitale, vous y trouverez la démonstration d’un potager urbain, spécialement pensé pour apprendre à produire des légumes dans un espace réduit. Un jardin à visiter que les mains vertes apprécieront.

Vitrine du potager urbain d’Antananarivo.

Autres regards sur  Antananarivo :

“Lisy Mianjoria”, un autre Antananarivo à découvrir

1 Comment

  1. Gaëlle

    Génial, l’article. ça donne vraiment une super pêche !!! Vive Tana!!!

Leave a Reply

Theme by Anders Norén

Show Buttons
Hide Buttons