Reportages

Empreinte carbone : Internet à l’ère de la RSE

La technologie permet de communiquer en réduisant notre empreinte carbone, car  elle évite l’usage massif du papier, des transports routiers et aériens. Toutefois, Internet n’est pas sans impact sur notre environnement.

Empreinte carbone d’Internet : 830 millions de CO2/an

Aujourd’hui, 3,2 milliards de personnes ont accès à Internet avec 10% de nouveaux connectés chaque année. Sur les 26 millions de Malgaches, il n’y a que 1 900 000 internautes dénombrés en décembre 2017 dont 1 700 000 usagers de Facebook. L’ONU estime que la population mondiale comptera 5 milliards d ‘internautes en 2020 et que toutes les régions du monde seront connectées en 2035.

Tous les jours, plus de 270 milliards de mails sont échangés entre internautes.

Chaque jour, plus de 270 milliards de mails sont échangés dans le monde. Chaque mois, 1,3 milliard de personnes utilisent Messenger et autant de personnes sont connectées via WhatsApp, qui font partie des plateformes les plus usitées. Autant d’échanges représentent une quantité astronomique de données et de flux d’informations : c’est à-dire une impressionnante consommation d’énergie.

D’après le Centre for Energy-Efficient Telecommunications (CEET) et des laboratoires Bell, Internet produit plus de 830 millions de tonnes de CO2 chaque année, soit 2% des émissions mondiales. Internet est donc aussi polluant que l’industrie aérienne.  

SMS écolo, mais pas toujours…

L’empreinte carbone d’un mail et d’un message instantané via une application est estimée en moyenne à 4 g de CO2. Des actions anodines du quotidien, comme ajouter un destinataire en copie d’un e-mail, représente une émission de 6 g de CO2. Les contenus ajoutés comme les pièces jointes, signatures avec image etc. augmenteront l’empreinte carbone. Comparativement, un SMS de 140 octet émet 0.00215 g de CO2.

C’est le genre de données que vous partagez qui détermine l’empreinte carbone de votre communication.

Le SMS est donc plus écologique, mais tout dépend de son contenu. En effet : un SMS ordinaire est contenu en 160 caractères au-delà desquels le message sera scindé en plusieurs SMS distincts mais rassemblés en un seul SMS quand il sera lu. Les contenus multimédias des MMS surchargent le message et augment l’énergie consommée.

Votre stratégie RSE

Pour optimiser votre stratégie de RSE, n’hésitez pas à optimiser la communication interne et externe de votre entreprise :

  • Privilégiez les SMS pour les messages simples.
  • Réduisez la quantité de données envoyées sur Internet en limitant les mails inutiles, les envois d’images non nécessaires, les vidéos et les contenus lourds en pièces jointes.
  • Installez un logiciel anti-spam pour désencombrer votre boîte. Videz régulièrement la boîte de spam.
  • Débranchez vos périphériques aux ports USB de votre ordinateur si vous ne vous en servez pas.
  • Éteignez ou débranchez votre box et ordinateur si vous ne les utilisez pas : le mode “en veille” consomme parfois autant qu’un fonctionnement normal.
  •  Nettoyez régulièrement votre disque dur.

Que lire sur le sujet :
  •  “How bad are bananas ? The carbon footprint of everything” de Mike Berners-Lee. Ouvrage sur l’empreinte environnementale des produits de la vie quotidienne.

 

Leave a Reply

Theme by Anders Norén

Show Buttons
Hide Buttons